• La communauté éducative Biterroise a besoin de sérénité et d'un dialogue responsable

    La communauté éducative Biterroise a besoin de sérénité et d'un dialogue responsable

     

    Le Maire de Béziers, dans un article du Midi Libre du 7 mai 2014, annonce, en maintenant assez de flou, que les nouveaux rythmes scolaires ne seront pas mis en place à la rentrée de septembre 2014, dans les écoles de la ville.

    Le premier magistrat de la ville pense-t-il ne pas organiser les temps d'activités périscolaires, responsabilité de la commune, ou souhaite-t-il maintenir l'organisation du temps scolaire sur quatre journées de 6 heures, s'opposant ainsi au Ministère de l’Éducation Nationale. Les collègues enseignants des écoles apprécieront ici les non-dits ou les flous.

    L'UNSA Education dont la position sur les nouveaux rythmes éducatifs est connu depuis l'appel de Bobigny (octobre 2010) en appelle aux responsabilités de chacun, il faut sortir de cette agitation médiatique. Il est temps que les écoles, les familles et les partenaires éducatifs puissent préparer la mise en place de la semaine de 4 jours et demi à la prochaine rentrée scolaire.

     

     

    Communiqué de Presse UNSA Education de l’Hérault 7 mai 2014

     

    Béziers, la communauté éducative a besoin de sérénité

     

    Le Maire de la ville de Béziers, vient d’annoncer, ce jour dans la presse, que sa municipalité ne mettrait pas en œuvre la nouvelle organisation du temps scolaire.

     

    Cette prise de position, en marge des lois de la république, concerne-t-elle uniquement l’organisation des temps périscolaires ou remet –elle totalement en cause l’organisation du temps scolaire pourtant déjà validé par le conseil départemental de l’Education Nationale ?

      La communauté éducative qui a pourtant travaillé plusieurs mois autour d’un projet consensuel de nouveaux rythmes scolaires attendra donc encore, peut être un prochain article.

     L’UNSA Education est favorable depuis l’appel de Bobigny à la mise en place de nouveaux rythmes scolaires et d’un projet éducatif territorial cohérent, Il appartient maintenant aux pouvoirs publics de prendre position, mais d’ors et déjà le temps nécessaire, pour la mise en œuvre concrète de l’organisation du temps scolaire à la rentrée 2014, est bien amputé.

     L’UNSA Education déplore que les postures médiatiques prennent le pas sur la concertation et l’information des usagers et des personnels des communautés éducatives. L’épisode médiatique autour des annonces de la fermeture de l’antenne Biterroise de l’Université de Montpellier III, a bien montré l’instrumentalisation qui pouvait être faite des problématiques éducatives locales.

     L’UNSA Education en appelle à la responsabilité de tous, à Béziers comme dans toutes les communes de France, la Refondation de l’Ecole doit être mise en œuvre et ce sans délai.

     

    Contact UNSA Education de l’Hérault

     34@unsa-education.org

     

     

     

    Pin It