• Ça va mieux en le faisant

    Ça va mieux en le faisant

    Ça va mieux en le faisant

    Le 20 juillet dernier, la concertation sur la Refondation de l’École nous permettait généreusement un petit mois de pause, tous les acteurs éducatifs étant invités à participer activement et assidument aux nombreux ateliers qui reprenaient dès le 20 août.

    Bien que chacun affirme alors la nécessité du changement, cette pause estivale avait marqué un véritable tournant dans les échanges. Juin et juillet avaient permis des recherches de compromis et des essais de consensus ; août puis septembre furent marqués par l’affirmation de positions plus tranchées et la mise en évidence des différences d’approches...

    C’est bien connu, les vacances ça sert aussi à refaire le plein de mordant pour mieux attaquer la rentrée ! Cette année,
    inutile d’attendre le retour des congés pour exacerber les visions différentes. La loi est votée, la réforme des rythmes
    –adossée à la mise en œuvre des PEDT- est en cours (formellement pour les territoires qui débute à la rentrée de
    septembre, par l’élaboration du projet pour les autres), les ESPÉ seront accréditées à dispenser la formation des futurs
    enseignants et personnels d’éducation... Il aura suffi de deux CSE (les 10 et 17 juillet) et des débats sur les textes
    d’application et de mise en œuvre des premiers éléments de cette Refondation en marche (socle commun,
    compétences, cycle, liaison école/collège, approche pluridisciplinaire, ...) pour que le bel unanimisme concernant
    l’indispensable évolution s’effondre définitivement. Clairement, la Refondation, il y a ceux qui la veulent et ceux qui –au
    prétexte d’en vouloir encore plus- n’en veulent vraiment pas. Et quel que soit l’été, aucun doute, nous retrouverons les
    mêmes à la rentrée.
    À l’UNSA Éducation, résolument, la Refondation, nous choisissons d’être de ceux qui la font parceque l’Éducation de demain ne se fera pas sans vous, pas sans nous !
    Denis ADAM, le 18 juillet 2013
    Pin It